Vous êtes résident ou expatrié au Luxembourg et souhaitez acheter un bien immobilier ? Combien cela va vous coûter ? Vous vous interrogez sur le coût des frais de notaire ou droits d’enregistrement et du crédit immobilier ?

Droits d’enregistrement et frais de notaire

Investissement immobilier : crowdinvesting LuxembourgCe que l’on appelle abusivement les frais de notaire regroupent différents frais que vous aurez à payer chez le notaire lors du passage à l’acte de votre achat

Droits d’enregistrement et de transcription

Les droits d’enregistrement et droits de transcription  sont calculés sur la valeur du terrain et des constructions sur ce terrain. Ils sont respectivement calculés à hauteur de 6% et de 1%. Si l’acquéreur est domicilié au Luxembourg ou prévoit d’habiter dans cette nouvelle acquisition, il peut bénéficier grâce au « Belegen Akt » d’un crédit d’impôt sur ces droits à hauteur de 20.000 euros par tête sur son acquisition immobilière au Luxembourg en tant que résidence principale. Dans ce cas, un droit forfaitaire de 100 euros s’applique.
En cas d’acquisition en vue de location ou de revente en dehors des délais prévus par la Bellegen Akt, l’acquéreur devra acquitter la totalité de ces droits de 7%.

Honoraires et émoluments du notaire

Un réglement Grand-Ducal fixe le montant des émoluments du notaire. Ceux-ci sont équivalents à environ 1% du montant de l’acquisition (terrain et constructions).

Pour connaitre les droits d’enregistrement et frais de notaire que vous aurez à débourser lors du passage à l’acte  de votre acquisition immobilière, vous pouvez utiliser notre calculatrice des frais de notaire.

Le notaire facture également les frais engagés par son Etude afin de mener à bien la transaction immobilière : demandes d’extraits cadastraux ou de toute autre pièce administrative collectée auprès d’organismes comme les syndics de copropriété ou autres administrations.

Coût du prêt immobilier

En souscrivant un prêt auprès d’un établissement bancaire pour financer votre nouvelle acquisition immobilière, vous devrez également acquitter des frais financiers.

Frais d’hypothèque

En prêtant la somme demandée pour financer une acquisition immobilière, la banque assure son remboursement. Elle vérifie ainsi les revenus des acquéreurs, mais assortit également son offre d’une prise d’hypothèque sur le bien considéré. Le notaire dresse l’acte d’hypothèque qui fait l’objet d’une inscription au Bureau des Hypothèques. Ces frais d’hypothèques viendront s’ajouter aux coûts à régler chez le notaire. Le montant du crédit hypothécaire octroyé détermine le montant de ces frais. Renseignez-vous auprès de votre banque. 

En cas de vente du bien avant l’échéance du prêt, la Banque lèvera l’hypothèque auprès du Bureau des Hypothèques, ce qui engendrera de nouveaux coûts.

Assurance solde restant dû et assurance invalidité

Dans son calcul de risque, la Banque peut également exiger la souscription d’une assurance décès et invalidité obligatoire. Cette assurance couvrira le remboursement du crédit en cas de décès ou d’invalidité du/des acquéreur(s) avant terme. Nous vous conseillons de souscrire cette assurance. Ces primes d’assurance peuvent sous certaines conditions être déduites fiscalement.

Vous pourrez trouver sur le site d’ING Bank, un simulateur de prêt immobilier qui vous permettra de calculer très simplement à partir du montant total de votre projet d’acquisition immobilière et de votre apport personnel, les mensualités que vous aurez à payer chaque mois selon le type de crédit souscrit en taux fixe ou variable.

Autres outils de calcul immobilier

Vous trouverez sur le site Nexvia.lu, dans la rubrique « Tools » plusieurs outils permettant de calculer, entre autres, vos coûts et charges d’acquisition mensuelles, s’il vaut mieux vendre ou louer votre maison, et quel bien vous pouvez vous permettre d’acquérir en fonction de vos revenus.

RSS
Facebook
Twitter
Google+
LINKEDIN