Marché de l’emploi et population active

Luxembourg : un marché du travail dynamique

Une crise du Covid qui a remodelé le marché du travail

En 2020, les entreprises luxembourgeoises ont du faire face à une crise sanitaire sans précédent. Le marché du travail s’est transformé.
Au Luxembourg, comme ailleurs, elles ont dû s’adapter pour offrir à leurs salariés un cadre de travail sécurisé, tout en poursuivant leurs activités. 

De plus en plus de salariés recherchent un meilleur équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée. La stabilité au travail redevient un critère important.
Près de 60% des salariés envisagent de rester dans leur emploi sur un plus long terme, au delà de 5 ans. Toutefois, 75% des salariés déclarent rester ouverts à de nouvelles opportunités sur le marché de l’emploi, afin de donner un nouvel élan à leur carrière.

Le télétravail est aujourd’hui totalement intégré par les entreprises pour les métiers qui peuvent le pratiquer.
Même si le retour dans l’entreprise est de plus en plus préconisé par l’employeur, de nombreux salariés sont encore réticents à revenir dans les locaux de l’entreprise.
Dans un marché du travail en mutation, s’acheminera-t-on vers l’intégration du télétravail comme une norme dans l’entreprise ? La Chambre des Salariés n’y est aujourd’hui pas vraiment favorable. Il serait question d’un ou deux jours maximum de télétravail par semaine.

Laissé à l’appréciation des entreprises, le télétravail constitue néanamoins aujourd’hui un avantage en nature pour les salariés.

%

Taux chômage fin 2021

Mais un marché du travail toujours très actif

Malgré la crise du Covid, le marché du travail luxembourgeois est toujours un marché très actif.

Si les taux de chômage ont fortement augmenté durant la crise, on retrouve aujourd’hui le niveau précédent. Le confinement obligatoire a impliqué une hausse considérable du chômage de 33,6% sur la période 2020:2021. Ce sont notamment le chômage partiel, la diminution des sorties vers l’emploi, ainsi que le nombre déclaré de postes vacants qui ont entrainé cette hausse du chômage. Le pays reprend aujourd’hui ses activités et gère au mieux la sortie de crise.

Les derniers chiffres de 5,2% de taux de chômage à fin décembre 2021 (chiffres ADEM) sont en baisse de 17% par rapport à décembre 2020.
Le Luxembourg connait globalement un taux de chômage en dessous de la moyenne européenne. Le marché de l’emploi luxembourgeois reflète l’environnement international et dynamique qui caractérise le pays.

Des besoins de plus en plus techniques et opérationnels

Cette nouvelle donne renforce les besoins des entreprises en profils techniques, IT et opérationnels pour répondre aux besoins de digitalisation des outils de travail et des processus.

Vous cherchez du travail au Luxembourg ? Consultez cette page.

Une population active internationale

Plurilinguisme et multiculturalisme

Le Luxembourg se caractérise par une population active multiculturelle, multilingue, à l’image de ses résidents.

La population active s’élève à 499.100 personnes à fin mars 2022, dont 219.107 travailleurs frontaliers.

A fin 2021, la population active était représentée à 53% par des résidents, dont 26% de nationalité luxembourgeoise. 23% des résidents étrangers actifs sont issus de l’Union Européenne. Attirés par les perspectives de carrière et la qualité de vie du Luxembourg, de nombreux cadres étrangers trouvent un emploi au Luxembourg.

Le plurilinguisme est une réalité dans le monde professionnel luxembourgeois.

L’anglais apparait de plus en plus comme une langue majeure dans les échanges professionnels, notamment dans les institutions européennes, le secteur financier et l’industrie. Le français est plutôt utilisé dans les commerces, les restaurants, l’hôtellerie.

L’apprentissage de nouvelles langues est d’ailleurs largement encouragé, de même que la formation continue.

Le caractère international des salariés vient enrichir les échanges dans les relations intra- et inter-entreprises. Il est surtout un atout pour le dynamisme de son économie et son ouverture vers l’extérieur.

En savoir plus sur la population luxembourgeoise.

%

% de travailleurs frontaliers dans la population active

L’importance des travailleurs frontaliers

Les travailleurs frontaliers sont eux aussi attirés par les opportunités de travail et les conditions de rémunération offertes par le Luxembourg.

Le nombre de travailleurs frontaliers est d’ailleurs en constante augmentation sur les dernières décennies. La ville de Luxembourg, centre de l’activité économique, voit sa population doubler les jours ouvrables.

Fin 2021, le pays emploie plus de 217.000 travailleurs frontaliers, soit 47% de la population active. Ces travailleurs frontaliers sont issus de France à 53%, d’Allemagne à 24% et de Belgique à 23%. Certaines études réalisées avant le Covid font état d’une population de 600.000 frontaliers à horizon 2060.

La barre des 200.000 frontaliers a été franchie pour la première fois en avril 2019. Ceci entraînant par ailleurs des soucis de circulation sur les axes autoroutiers aux heures de pointe. Des accords bilatéraux de télétravail sont constamment en discussion entre les pays de la Grande Région pour permettre aux travailleurs frontaliers de travailler à domicile.

La crise du coronavirus a mis en évidence la dépendance du Luxembourg vis-à-vis des travailleurs frontaliers. C’est notamment le cas du secteur hospitalier, de la grande distribution et des autres secteurs prioritaires, fortement mis à contribution durant la période de confinement. L’Horeca concentre également un fort emploi frontalier.

Un marché du travail de services

A l’orgine pays agricole, le Luxembourg a vu se développer une puissante industrie sidérurgique au milieu du XXe siècle.
De nombreux sites industriels du bassin minier au sud du Luxembourg témoignent de ce passé qui a donné son essor et sa richesse à ce pays. Par la suite, avec le choc pétrolier de 1973 et la crise qui s’est suivie, l’économie luxembourgeoise s’est tournée vers les services et le développement de l’industrie tertiaire.

Devenue place financière internationale, le Luxembourg est le premier centre européen de fonds d’investissement. Il abrite un important secteur de banque privée, de gestion de patrimoine, de fonds d’investissement et d’assurance/réassurance compétitifs et performants.

Le gouvernement luxembourgeois vise depuis quelques années à une diversification économique.
Il encourage le développement de secteurs tels que les Technologies de la Communication et de l’Information, la logistique, le commerce électronique et les biotechnologies. Il promeut également l’effort de recherche-développement, à travers l’Université de Luxembourg, mais également grâce à des instituts de recherche présents sur la scène internationale.  Il investit massivement dans l’espace et fait de ses start-ups, le fer de lance de son économie. Le Luxembourg se définit comme une “start-ups nation”.

Ce sont d’ailleurs les secteurs du service, de l’information et de la communication qui ont connu les plus fortes hausses des embauches sur les dernières années, notamment dans les activités comptables, le travail temporaire et dans les métiers de programmation informatique.

Selon les dernières statistiques en notre possession à fin 3ème trimestre 2021, les branches économiques employant le plus de personnes sont dans l’ordre : 

  • commerce/ transport/hébergement/restauration 22.1% 22.1%
  • administrations et services publics 21.6% 21.6%
  • activités spécialisées et services de soutien 16.6% 16.6%
  • activités financières et d’assurances 11.3% 11.3%
  • construction 10.9% 10.9%
  • industrie 8.2% 8.2%
  • information et la communication 4.4% 4.4%
  • autres activités 4.8% 4.8%

Sociétés privées, institutions européennes et fonction publique

Employeurs privés luxembourgeois

Le Luxembourg jouit d’une stabilité sociale et politique importante propice au développement. La notation AAA est régulièrement confirmée par les grandes agences de notation.

De plus en plus d’entreprises internationales viennent s’installer à Luxembourg, attirées par le dynamisme du pays. On retrouve notamment de grandes mutlinationales parmi les plus grands employeurs du pays. 

En revanche, une des caractéristiques du Luxembourg est sa forte proportion en entrepreneurs individuels. La structure des entreprises est la suivante au 1er janvier 2019 :

  • entreprises uni-personnelles : 39,0%
  • 1-4 salariés : 37,2%
  • 5-9 salariés : 10,5%
  • >=10 salariés : 13,2%

Fonctionnaires européens au Luxembourg

Les nombreuses institutions européennes présentes à Luxembourg-Kirchberg essentiellement peuvent expliquer en partie ce flux constant de population active, au gré des mouvements des fonctionnaires européens.

Il faut dire qu’en tant que membre fondateur de la Communauté Européenne, le Luxembourg concentre plusieurs institutions européennes. La Cour de Justice, le Tribunal de première instance, la Cour des Comptes, la Banque Européenne d’Investissement, le Secrétariat du Parlement européen, et plusieurs services de la Commission sont présents et installés essentiellement dans le Quartier du Kirchberg. On retrouve d’ailleurs dans ce quartier l’Ecole Européenne I.

Plus de 14.000 fonctionnaires européens internationaux sont ainsi implantés à Luxembourg.

%

Fonctionnaires européens en % dans la population active

Secteur public luxembourgeois

La Fonction Publique regroupe plus de 30.000 agents de l’Etat au Luxembourg. De plus en plus, l’Etat luxembourgeois ouvre des postes de fonctionnaires aux candidats de nationalité autres que luxembourgeoise.

A ce jour, outre les conditions d’études et de formation professionnelle requises pour chacun des postes, les candidats doivent être ressortissants d’un Etat membre de l’Union Européenne. Pour postuler à un poste dans la Fonction Publique, ils doivent jouir de leurs droits civils et politiques et connaitre les 3 langues administratives, à savoir le luxembourgeois, le français et l’allemand.

Pour en savoir plus sur l’emploi au Luxembourg.