Arrêts de travail et congés maladie

Arrêt maladie Luxembourg|

Vous êtes salarié(e) au Grand-Duché de Luxembourg ? Quels sont vos droits et vos obligations en cas de maladie ? Que devez-vous savoir pour bénéficier d’un congé maladie ? Just Arrived fait le point pour vous sur les arrêts de travail et les congés maladie au Luxembourg.

Salarié malade au Luxembourg, quelles obligations ?

Vous êtes malade et ne pouvez pas vous rendre à votre travail ?

Prévenir votre employeur dès le premier jour d’absence

Dès le premier jour d’absence, vous devez prévenir votre employeur dans les meilleurs délais, par téléphone ou par écrit. Si vous êtes dans l’incapacité de la faire vous-même, un tiers pourra s’en charger.

Toutefois, en cas de litige, vous devrez pouvoir prouver que vous avez bien informé votre employeur de votre incapacité à vous rendre à votre travail.

Fournir un certificat médical à partir du 3ème jour d’absence

Si vous êtes malade, vous devez obligatoirement fournir un certificat médical à compter du 3ème jour d’absence.

Vous devrez communiquer ce certificat d’arrêt de travail à votre employeur et à la Caisse Nationale de Santé dans un délai maximum de 3 jours d’absence. En cas d’hospitalisation grave et en cas d’urgence, le salarié dispose d’un délai de 8 jours.

Il n’est pas obligatoire de fournir un certificat médical à votre employeur en cas d’absence de moins de 2 jours ouvrés, sauf si votre employeur vous le demande expressément.

En cas de non-respect de ces obligations, le salarié encourt un risque de licenciement avec effet immédiat.

Vous devez donc prévenir votre employeur dès le 1er jour d’absence et transmettre votre arrêt de travail dans les 3 jours maximum.

En cas de prolongation de l’arrêt maladie initial

En cas de prolongation de l’arrêt maladie initial, le salarié devra transmettre un nouveau certificat médical justifiant cette prolongation à son employeur et à la CNS dans les 2 jours ouvrés suivant la date de reprise initialement prévue.

Si le salarié tombe malade durant ses jours de congés, il pourra fixer ultérieurement un nombre équivalent de jours de congés. Ceci devra se faire en concertation avec son employeur et sur justificatif d’un certificat médical.

Autorisations de sortie lors d’un arrêt maladie

En cas d’arrêt maladie, le salarié ne peut quitter son domicile les 5 premiers jours d’arrêts, même si les sorties sont autorisées par le médecin.

Au-delà des 5 jours d’incapacité de travail, le salarié pourra quitter son domicile ou le lieu de séjour indiqué à la CNS uniquement de 10h à 12h en matinée et de 14h à 18h dans l’après-midi.

Les exceptions suivantes sont autorisées :

  • le 1er jour pour des besoins d’alimentation après avoir prévenu la CNS
  • pour se rendre à des visites médicales ou à des convocations des administrations de santé en lien avec l’arrêt maladie.

La CNS est en effet dans la capacité de contrôler le salarié malade, de sa propre initiative ou sur demande de l’employeur. Ces contrôles peuvent également être réalisés à l’étranger pour les arrêts maladie des travailleurs frontaliers.

Ces contrôles peuvent se faire de 8h à 21h au domicile ou au lieu de séjour indiqué par le salarié malade. Le salarié absent lors de ces contrôles devra justifier son absence de son lieu de résidence. Il est susceptible de subir une amende.

Les séjours à l’étranger peuvent être autorisés lors d’une incapacité de travail dans certains cas précis. C’est notamment le cas pour une maladie grave ou une mise en invalidité, le droit aux soins palliatifs, le décès d’un proche à l’étranger, …

Indemnités maladie servies aux salariés

L’employeur est en charge de payer les indemnités maladie de ses employés en incapacité de travail jusqu’au 77ème jour d’absence. La Caisse Nationale de Santé prend le relais au delà des 77 jours.

Le salarié malade perçoit l’intégralité de son salaire net et de ses avantages jusqu’à la fin du mois des 77 jours d’incapacité. Au-delà, il bénéficiera de la rémunération de base, des compléments et accessoires.

Vérifiez avec votre employeur et votre convention collective si des spécificités s’appliquent à votre entreprise en cas de maladie.

Epuisement professionnel et burn-out au Luxembourg

Au Luxembourg, 43% des salariés affirment éprouver du stress au travail. Quand parle-t-on de burn-out ? Quels en sont les symptômes ? Comment réagir en cas d’épuisement professionnel ? Comment le soigner ? Que dit la loi luxembourgeoise sur le sujet ? 

Si le burn-out ne fait à ce jour toujours pas partie de la liste des « maladies professionnelles », il fait cependant l’objet de campagnes de sensibilisation et d’information, mais aussi de formations. Les malades peuvent quant à eux compter sur les nombreux spécialistes et organismes dédiés.

Comment prévenir le burn-out ?

L’épuisement professionnel – aussi appelé « burn-out » – est un état de dépression lié au milieu du travail. Cet état vient généralement d’une situation difficile vécue au travail, et qui perdure dans le temps.

Le burn-out est un épuisement à la fois émotionnel, physique et psychique. Les symptômes sont généralement proches de ceux d’une dépression – bien que souvent moins prononcés :

  • Fatigue et sensation d’abattement,
  • Irritabilité, émotivité, anxiété et sentiment d’insécurité,
  • Sentiment d’échec, d’incompétence et perte de confiance en soi,
  • Difficulté de concentration, des pertes de mémoire, perte d’intérêt pour le travail,
  • Douleurs musculaires (maux de dos, migraines…),
  • Cynisme vis-à-vis du travail, déshumanisation des relations avec isolement dans les relations
  • Sentiment d’incompétence, désir d’abandon avec risque fort d’effondrement. Dans les formes les plus graves, on peut assister une des risques d’AVC ou d’infarctus.

Il est donc urgent d’agir avant qu’il ne soit trop tard. Il est conseillé dans le cas de symptômes de consulter son médecin de famille ou un psychologue.

La loi luxembourgeoise sur le burn-out

L’épuisement professionnel toucherait près de deux salariés sur dix. Pas moins d’un tiers d’entre eux présenterait un risque fort de burn-out.

Le burn-out n’est cependant pas reconnu comme une maladie au Grand-Duché, à l’inverse de ses voisins belges et français.

De plus en plus d’entreprises et associations visent toutefois à sensibiliser la population active au problème. C’est notamment le cas de l’ASTF, l’IMS, ou encore la communauté RH POG. Formations, informations, conseils et conférences sont ainsi donnés à destination des salariés, mais aussi des ressources humaines.

Adresses utiles sur le burn-out au Luxembourg

Stressberodung par la Chambre des salariés

En collaboration avec la Ligue luxembourgeoise d’hygiène mentale (LLHM), la Chambre des salariés propose un service de consultation gratuit aux salariés souffrant de stress au travail. «Stressberodung » apporte une aide psychologique aux travailleurs, afin de les aider à maîtriser leur stress.

Les consultations, limitées au nombre de 5 maximum, se font du lundi au vendredi, sur rendez-vous, dans les locaux de la Chambre des salariés à Luxembourg-Merl. Les consultations individuelles se font en luxembourgeois, français, allemand ou anglais.

Association de prévention et de gestion du stress

L’Association Luxembourg et Grande Région de prévention et de gestion du stress (APGS) vise à prévenir et à gérer les pathologies liées au stress.

Les personnes souffrant d’une dépression ou d’un burn-out ont ainsi la possibilité de participer à des activités physiques et psycho-corporelles, adaptées aux participants et encadrées par des professionnels de santé spécialistes en éducation thérapeutique.

Attention ! Un certificat médical de non-contre-indication est indispensable afin de pouvoir participer aux activités.

Centre de Prévention et d’Accompagnement du burn-out

Le Centre de Prévention et d’Accompagnement du Burn-out (CPA Burnout) a pour objectif de créer un espace d’écoute et d’échange autour du burn-out.

Il propose des prises en charge individuelles, des ateliers et formations, mais également des programmes adaptés aux entreprises. La cellule est composée d’une équipe pluridisciplinaire de professionnels de santé.

Cap prevent burn-out

Cap Prevent Burnout est une cellule d’accompagnement pluridisciplinaire. Elle vise à prévenir le stress au travail et prend en charge les personnes en burn-out.

La cellule propose ainsi des consultations, des ateliers pratiques et des groupes de parole. Ces activités sont encadrées par une équipe de professionnels complémentaires : un psychiatre, un coach, un neuropsychologue…

Wellbeing at work

Wellbeing at Work est un organisme privé spécialisé dans la promotion de la santé et du bien-être au travail. Celui-ci propose un accompagnement, des plans d’action, des conférences, des séances de coaching ou encore des formations campagnes de sensibilisation.

En savoir plus sur le monde du travail au Luxembourg et sur le domaine de la santé.

Partenaire silver

INFPC et portail lifelong-learning.lu

Voir

Nos événements Emploi - formation professionnelle


Nos derniers articles Emploi - formation professionnelle


Postuler à un job d'été Luxembourg

Vous avez entre 15 et 27 ans, vous étudiez au Luxembourg ou à l’étranger ? Au Luxembourg, vous pouvez postuler...

Plus grands employeurs au Luxembourg

Vue d’ensemble de l’emploi au Luxembourg Le Luxembourg employait plus de 517.972 personnes au 4ème trimestre 2023, résidents et frontaliers...

Postuler à un emploi en été au Luxembourg

L’été est déjà bien présent au Luxembourg pour le plus grand plaisir de tous. Les vacances scolaires approchent  au grand...

Ils nous font confiance

AXA assurances Luxembourg
Raiffeisen Luxembourg
Enfant roi