Assurance vie luxembourgeoise

© MG

L’assurance-vie luxembourgeoise présente plusieurs avantages pour les expatriés et une clientèle internationale mobile : rentabilité, diversification des placements, fiscalité et sécurité.

L’assurance vie luxembourgeoise est au premier regard un contrat d’assurance vie tout à fait classique. Elle permet à l’échéance le versement d’un capital ou d’une rente, à savoir la perception de revenus réguliers lors du départ à la retraite par exemple.

En cas de décès, les bénéficiaires désignés par le souscripteur reçoivent un capital hors droits de succession.

Neutralité fiscale de l’assurance vie luxembourgeoise

Une des particularités majeures du contrat d’assurance vie luxembourgeois est sa neutralité fiscale. Elle s’adapte au pays de résidence du souscripteur. C’est pourquoi, il présente plusieurs avantages majeurs pour les expatriés. Et ce, d’autant plus quand ceux-ci changent régulièrement de pays de résidence au gré des mutations professionnelles. Le Luxembourg ne taxe pas ni les primes, ni les plus-values réalisées lors du rachat ou à l’expiration du contrat. Selon votre pays de résidence, votre contrat peut ainsi vous apporter un rendement net plus important, une fois la fiscalité déduite.

Un placement sécurisé

En ce qui concerne la sécurité de ses placements, le Luxembourg est réputé pour sa stabilité économique et financière. Celle-ci est d’ailleurs saluée chaque année par les Agences de notation. De plus, avec l’assurance-vie l’épargnant peut choisir d’investir dans de nombreuses devises et unités de compte. Les contrats de vie luxembourgeois prémunissent ainsi de taux de change entre devises défavorables. Le souscripteur peut choisir de verser son épargne dans la devise de son pays de résidence. Ceci facilite les versements ou permet de retirer son épargne dans une autre devise. Ce qui est d’autant plus intéressant si le pays de résidence a changé entre temps.

Par ailleurs, au regard de la loi luxembourgeoise, le souscripteur d’un contrat d’assurance vie bénéficie du « Triangle de Sécurité et d’un « Superprivilège ». Tout d’abord, le contrat d’assurance ne fait pas partie du bilan de la compagnie d’assurance auprès de laquelle il est souscrit, mais est enregistré auprès d’un dépositaire indépendant agréé par le Commissariat aux Assurances. Les fonds épargnés sont distincts de ceux des actionnaires et des créanciers de la compagnie d’assurance. Les clients voient ainsi leurs actifs protégés. De plus, en cas de faillite de la Compagnie d’assurance, le souscripteur d’un contrat d’assurance vie luxembourgeoise est un créancier de premier rang. Et ce, devant les autres créanciers, y compris publics ! L’épargnant est donc certain de récupérer ses avoirs, d’autant plus que contrairement à d’autres pays, comme la France par exemple, la garantie est illimitée.

Enfin, la loi luxembourgeoise a inscrit la confidentialité comme principe de base des échanges. De plus, les créanciers ne peuvent saisir les contrat d’assurance-vie. En revanche, ceux-ci peuvent être mis en gage en tant que garantie dans la souscription d’un prêt permettant de financer une acquisition immobilière par exemple.

Quels sont les contrats d’assurance obligatoires au Luxembourg ?

Investir avec le crowdfunding

RSS
Facebook
Twitter
LINKEDIN