Pension vieillesse et retraite au Luxembourg

Savez-vous que le Luxembourg se situe dans le top 10 des pays au monde les mieux positionnés en terme de pension vieillesse ? Alors comment fonctionnent les pensions de retraite au Luxembourg, qui peut en bénéficier et comment ?

Qui peut prétendre à une pension vieillesse au Luxembourg ?

Tout salarié ou travailleur indépendant au Luxembourg cotise sur son salaire mensuel à un fonds national pour la pension vieillesse, à hauteur de 8% de son salaire. L’employeur cotise de son côté également à même hauteur pour le compte du salarié. Ces cotisations vont alimenter le fonds pour la pension du collaborateur et constituent le premier pilier des pensions vieillesse.

Calculer son salaire net à partir du salaire brut.

Pension vieillesse

Les salariés ou les travailleurs indépendants peuvent prétendre au versement d’une pension vieillesse au Luxembourg, à condition de réunir plusieurs conditions :

  • Avoir atteint l’âge légal de la retraite au Luxembourg, soit 65 ans
  • Avoir cotisé à l’assurance pension sur une période minimum de 120 mois durant leur vie professionnelle. Ces périodes de cotisations, appelées “stages”, peuvent être obligatoire (articles 170, 171, 172 du Code de la Sécurité Sociale), continuée (article 173), facultative (article 173 bis) ou en achat rétroactif (article 174).
  • Avoir travaillé minimum 12 mois au Luxembourg

Les 10 années de cotisations peuvent avoir été effectuées au Luxembourg, mais aussi dans n’importe lequel des pays de l’UE ou dans d’autres pays ayant conclu une convention de sécurité sociale avec le Luxembourg.

Less années d’études (jusqu’à 9 ans) effectuées entre 18 et 27 ans, au Luxembourg ou à l’étranger, peuvent être prises en compte pour atteindre le nombre d’annuités requises pour déclencher le départ en retraite. Attention toutefois au montant final de la pension vieillesse versée, puisque ces années ne sont pas cotisées !

Pension vieillesse anticipée

Il est possible de bénéficier d’une pension de vieillesse anticipée :

  • dès 57 ans dès lors que l’assuré justifie de 480 mois de cotisations assurance obligatoire
  • ou dès 60 ans sous conditions de 480 mois de cotisations assurances dont 120 mois d’assurance obligatoire, continuée, facultative ou d’achat rétroactif.

Pour en savoir plus sur les cotisations assurance vieillesse, voir le Code de la Sécurité Sociale au Luxembourg

Demande et calcul de la pension vieillesse

Le demandeur de la pension vieillesse doit effectuer sa demande auprès de la Caisse de retraite du pays où il réside. Cette demande doit être effectuée quelques mois avant l’âge de départ à la retraite.

Le pays de résidence calcule alors les droits à la retraite en fonction de sa législation et de celle du ou des pays où l’assuré à cotisé, en fonction des accords européens ou bilatéraux. L’assuré bénéficiera des prestations de chaque pays où il a cotisé, conformément à la législation de chacun de ces pays.

Si à l’âge de la retraite, le demandeur ne remplit pas les conditions de cotisations à l’assurance vieillesse au Luxembourg définies ci-dessus, il peut demander le remboursement des cotisations qu’il aurait effectuées au Luxembourg (moins la part employeur). Il perd alors le bénéfice d’une quelconque pension luxembourgeoise.

Pour en savoir plus sur la pension vieillesse au Luxembourg et pour effectuer une demande de pension, consultez le site de la Caisse Nationale d’Assurance Pension.

Il n’existe pas à vrai dire de simulateur de retraite luxembourgeoise. Néanmoins, pour avoir une idée okus ou moins précise, vous pouvez simuler votre future retraite en suivant ce lien sur IPension. 

Une demande de calcul de pension peut être faite auprès de la CNAP dès l’âge de 55 ans.

Quelques chiffres sur la pension au Luxembourg

Le montant de la pension au Luxembourg est relativement élevé. La pension minimum perçue pour 40 ans de cotisations au Luxembourg s’élève en 2022 à 2.035,19 euros bruts.
Son montant maximum est plafonné. En 2022, le montant maximum de pension perceptible s’élève à 9.422,19 euros.

Il faut savoir également que le montant des pensions est lié à l’indice. Leur montant est automatiquement réajusté lors du déclenchement de l’indice.

Ceux qui n’ont pas effectué la totalité de leur carrière au Luxembourg reçoivent en moyenne 1.280,40 euros par mois, auxquels viennent s’ajouter les pensions en provenance d’autres pays dans lesquels ils ont travaillé.

Temps partiel, travail indépendant et périodes d’assurance

Il faut savoir que le temps partiel et le travail indépendant jouent sur les durées de cotisations nécessaires pour le moment de départ en retraite.

Un travailleur à temps partiel doit travailler au minimum 64 heures par mois pour que le mois de travail soit pris en compte dans la durée de cotisations.

Un travailleur indépendant doit travailler au minimum 10 jours civils par mois pour que le mois soit pris en compte.

Afin de partir en retraite, au plus tôt à 60 ans, un travailleur pourra racheter des périodes d’assurance, dans les cas suivants : 

  • le travailleur s’est arrêté de travailler pour s’occuper de sa famille
  • le travailleur a cotisé dans un pays n’ayant pas passé de convention de sécurité sociale avec le Luxembourg.

Retraite complémentaire

 

Pour préparer au mieux votre retraite, vous pouvez également cotiser à une retraite complémentaire auprès d’une compagnie d’assurance. En souscrivant ce type de contrat, vous bénéficierez d’une prestation retraite supplémentaire. Cette rente vous sera versée à condition d’avoir cotisé au moins 10 ans, au plus tôt à 60 ans et au plus tard à 75 ans.

En cotisant à une retraite complémentaire, vous bénéficiez de déductions fiscales sur votre base imposable jusqu’à 3.200 euros par an.

Les travailleurs ayant cotisé à l’assurance pension obligatoire pendant 12 mois dans les 3 ans précédant leur désaffiliation peuvent également opter pour une assurance continuée en attendant de retrouver un travail. La demande doit être faite auprès de la CCSS dans les 6 mois suivants la fin des cotisations obligatoires.

Vous cherchez du travail au Luxembourg ? Consultez notre page dédiée.

Point sur le marché du travail luxembourgeois.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !