Traditions de Pâques au Luxembourg

Les vacances de printemps se terminent pour les élèves luxembourgeois. En revanche, ce sont les traditionnelles célébrations des Fêtes de Pâques qui commencent. Le moment de rappeler ce qu’elles représentent au Luxembourg.

Pâques est fêté cette année le dimanche 17 avril 2022. Le lundi suivant Pâques est le jour du marché de l’Eimaischen. 

Pâques, une fête religieuse chrétienne au Luxembourg

Pâques est une grande fête religieuse chrétienne. Elle marque la fin de la période de Carême, qui suit la période de Carnaval. Cette période de Pâques fait partie des traditions les plus appréciées du Luxembourg.

Le jour de Pâques est célébré le dimanche. Il fête la résurrection de Jésus, mort le vendredi après-midi. Après un dernier repas le jeudi soir avec ses disciples (la Cène), Jésus a été remis aux romains qui voulaient se débarrasser de ce “Roi des Juifs” qui rassemblait les foules. 

La semaine de Pâques est appelée “Karwoch” au Luxembourg. C’est une semaine de recueillement et de prières pour les chrétiens. 

Le Luxembourg étant de tradition chrétienne, les fêtes de Pâques donnent lieu à des jours fériés.

En cette période sainte, les chrétiens assistent à des célébrations religieuses. Celles-ci commencent le jeudi soir précédant Pâques, qui marque le dernier repas de Jésus avec ses disciples. Ce jour est appelé Gréngen Donneschdeg ou jeudi saint. Ce jour là, les Luxembourgeois mangent plutôt des légumes.

Le vendredi saint représente le jour de la mort de Jésus par crucifixion. Traditionnellement, on ne mange pas non plus de viande ce jour là.

La traditionnelle veillée de Pâques a lieu le samedi saint. Des prières sont organisées dans les églises.

Les fidèles fêtent la résurrection de Jésus-Christ le dimanche, jour de Pâques en assistant à des célébrations religieuses. C’est un jour très important pour les chrétiens. Si vous allez à la messe le dimanche, vous recevrez sans doute un oeuf dur décoré pour célébrer le renouveau et la résurrection.

Les crécelles, “klibberen”, pour remplacer les cloches parties à Rome pour Pâques

Selon la coutume, dès le jeudi saint avant Pâques, les cloches des églises partent à Rome pendant 3 jours, pour confesser leurs péchés. Au Luxembourg, les cloches ne résonnent plus dans les agglomérations. Les orgues des églises doivent également se taire pour respecter le recueillement des fidèles, en mémoire de la mort de Jésus.

Pour les remplacer, des enfants font le tour des villages avec des crécelles (Klibber) 3 fois par jour (matin, midi et soir) pour appeler à la prière dans les églises. Le “Klibberen” dure jusqu’au retour des cloches le jour de Pâques. 

Des panneaux “Kilbberen” sont d’ailleurs installés à l’entrée des villages et des communes luxembourgeoises. Illustrant  des enfants munis de crécelles, ils incitent les automobilistes à la plus grande prudence et à ralentir dans les rues.

En récompense de ce “klibberen”, les enfants viennent sonner à votre porte le samedi après-midi précédant Pâques ou le dimanche de Pâques pour recevoir des œufs en chocolat et de l’argent. Prévoyez des friandises, voire un peu de monnaie si ces enfants se trouvent à votre porte !

Chasse aux oeufs de Paques Luxembourg

Chasses aux œufs de Pâques dans tout le pays

Outre la fête religieuse, Pâques est aussi une fête familiale qui donne lieu aux traditionnelles chasses aux œufs. De nombreux établissements, communes ou associations organisent de grandes chasses aux œufs. Les enfants et même les plus grands sont invités à y participer. Renseignez-vous auprès de votre commune.

Il faut d’ailleurs savoir que les œufs sont ici apportés par le Lapin de Pâques (Ouschterhues) et non pas les cloches !

La période de Pâques donne lieu à 2 semaines de vacances pour les enfants des écoles et lycées.

L’Éimaischen, tradition luxembourgeoise du lundi de Pâques

Le lundi suivant le jour de Pâques, a lieu la traditionnelle fête luxembourgeoise de l’Émaischen ou fête d’Emmaüs. Elle aura lieu cette année 18 avril prochain.

La fête de l’Emaischen clôture les traditionnelles Fêtes de Pâques. Si l’origine de cette fête traditionnelle reste floue, les habitants du Luxembourg et les touristes sont très friands de cet événement rythmé par les sifflements des “Péckvillercher”.

Eimaïschen, marché folklorique à Luxembourg et Nospelt

Péckvillercher et Emaischen au LuxembourgLa Fête de l’Eimaïschen consiste en un marché folklorique traditionnel qui a lieu dans 2 localités du Luxembourg. La rue du Marché-aux-Poissons dans la vieille Ville de Luxembourg et Nospelt, une petite commune près de Capellen (dans l’ouest).sont envahis par des centaines de visiteurs.

Le traditionnel marché de l’Emaïschen est né en 1827. Chaque lundi de Pâques, une messe était célébrée à l’église Saint Michel à Luxembourg pour la confrérie des potiers. A la sortie de l’église, les potiers issus du village de Nospelt vendaient leurs créations, de petits oiseaux en argile décorés.

Les petits oiseaux siffleurs, les Péckvillercher

Le Péckvillercher est un petit oiseau en terre cuite qui a la particularité de pouvoir servir de sifflet. Souffler dedans permet de reproduire à s’y méprendre le cri du coucou.

Avec les restes d’argile utilisé dans la journée pour fabriquer les différentes poteries, les potiers fabriquaient des petits oiseaux, les Péckvillercher !

Chaque année, vous trouverez sur les marchés de l’Emaïschen des nouveaux designs colorés pour ces petits oiseaux fabriqués en terre cuite ou en céramique. Collectionneur ou simple curieux, venez admirer ces Péckvillercher de toutes les couleurs. Les prix oscillent entre quelques euros ou quelques dizaines d’euros ! Généralement les enfants adorent créer de jolies mélodies avec ces jolis petits oiseaux.

L’Eimaïschen est également l’occasion d’entendre et de voir des danses et chants traditionnels luxembourgeois. L’ambiance est très festive avec des stands de boissons et de restauration. De plus, diverses animations sont également proposées aux enfants.

Les fêtes de Pâques sont suivies par le pèlerinage et le marché de l’Octave.