Impôts sur le revenu et déclaration fiscale

Au Luxembourg, tous les revenus salariés, fonciers, pensions, … sont assujettis à un impôt sur le revenu. Le taux d’imposition est calculé en fonction du montant global des revenus, du statut et de la situation familiale.
Comment sont calculés les impôts sur le revenu ? Qu’en est-il en fonction de son statut de résident ou de non-résident ? Comment se passe le calcul des impôts des travailleurs frontaliers ?

Vous trouveerez ici toutes les réponses sur l’impôt sur le revenu au Luxembourg.

Calculez votre impôt et vos revenus bruts/nets

Au Luxembourg, l’impôt sur le revenu des personnes physiques est calculé selon un barème établi en fonction du niveau total des revenus, pas de la nature des revenus.

Le calcul du prélèvement d’impôt est effectué sur la base d’une fiche de retenue d’impôt. Celle-ci est délivrée annuellement par l’administration en début d’année ou lors d’un changement de situation.

Vous voulez évaluer votre salaire net lors d’un entretien d’embauche ou d’une négociation salariale ? Grâce à notre calculatrice fiscale intégrée, calculez votre impôt et vos revenus nets finaux sur la base de vos revenus bruts et de votre situation familiale.

Carte d’impôt ou fiche de retenue d’impôt

Chaque emploi ou pension fait l’objet d’une carte d’impôt ou “fiche de retenue d’impôt”. La carte d’impôt est envoyée systématiquement par l’administration fiscale au domicile du contribuable chaque début d’année. Elle est envoyée mise à jour en cours d’année dans le cas d’un changement de situation personnelle (mariage, naissance d’un enfant, …).

Toutes les fiches de retenue d’impôts sont obligatoirement acheminées par courrier postal au domicile du salarié en début d’année, mi-mars au plus tard. Vous n’avez rien reçu ? Contactez votre bureau RTS émetteur selon votre lieu de résidence.

Lesalarié contribuable résident qui occupe pour la première fois emploi au Luxembourg reçoit sa fiche de retenue d’impôt sans intervention de sa part. Elle est émise par l’Administration des contributions directes, après affiliation à la CCSS par l’employeur. Le salarié la reçoit dans un délai de 30 jours ouvrables maximum.

Les salariés non-résidents (travailleurs frontaliers) travaillant pour la première fois au Luxembourg doivent faire la demande de la fiche de retenue d’impôt dès leur entrée dans l’emploi. Les démarches doivent être effectuées  auprès du bureau RTS non-résident à Luxembourg, 5 Rue de Hollerich. Les années suivantes, le salarié recevra automatiquement un formulaire à compléter pour envoi des fiches suivantes.

Dès réception de la carte d’impôt par les services administratifs, n’oubliez pas de la communiquer à votre employeur. Cette fiche de retenue d’impôt lui permet en effet d’identifier la classe d’impôt dont vous dépendez et donc de calculer et retenir votre impôt directement à la source.
En cas d’absence de fiche de retenue d’impôt, l’employeur appliquera arbitrairement la classe d’impôt et le taux de retenue d’impôt le plus onéreux. Ce taux sera rectifié à réception de la fiche par l’employeur. Il est donc important qu’elle soit en la possession de l’employeur dans les meilleurs délais.

En principe, la fiche de retenue d’impôt n’est pas nécessaire dans les cas suivants :

Pour en savoir plus sur la Carte d’impôt, consultez le site guichet.lu.

Comment est-on taxé à l’impôt sur le revenu au Luxembourg ?

Prélèvement à la source par l’employeur

Au Luxembourg, l’impôt sur le revenu est prélevé à la source, que l’on soit salarié ou pensionné. Cela signifie que vous percevrez un revenu net, déduction faite du montant de votre impôt sur le revenu. En effet, votre employeur sera à même de calculer votre impôt dû à l’administration fiscale sur la base d’une fiche de retenue d’impôt (voir ci-dessus). Il pourra donc déduire ce montant directement du salaire brut négocié en amont. Votre employeur vous versera donc votre salaire net fin de mois.

Salaire brut / salaire net ? En savoir plus.

Attention, même si les salaires sont imposés à la source, vous devez néanmoins déclarer tous vos revenus une fois par an auprès de l’administration fiscale. Voir ci-dessous.

Classes d’impôts

Trois classes d’impôts sont définies en fonction de différents critères relevant de la situation matrimoniale (célibataire, marié, divorcé, veuf….), du statut parental (enfants à charge ou non), du statut résident / non-résident et du seuil de l’âge de 64 ans.

Ces classes d’imposition sont notées 2, 1a et 1, sachant que 2 est la classe la plus avantageuse. Elle correspond aux couples mariés ou unis par un partenariat civil. Les personnes divorcées ou veuves peuvent également en bénéficier durant la période transitoire. Plus de détails sur le site de l’administration.

A ce titre, dans le cas d’un ménage frontalier où l’un des deux conjoints travaille au Luxembourg et que son revenu représente plus de 50 % du montant total du revenu du ménage, la classe 2 était appliquée jusque fin 2017. La réforme fiscale applicable à partir du 1er janvier 2018 les a fait basculer cette situation en classe 1.

Le calcul de l’impôt est réalisé sur la base de la déclaration d’impôts à remplir par chaque contribuable, en fonction du montant de ses revenus et de la classe associée.

Pour connaitre les salaires moyens au Luxembourg, cliquez ici.

 Les déclarations d’impôts au Luxembourg

Au 31 mars au plus tard, les revenus de l’année précédente doivent être déclarés à l’administration fiscale. 

La déclaration d’impôt peut-être réalisée en version papier sur le(s) formulaire(s) adéquat(s) transmis par l’administration. Pour vous faciliter la tâche, il est également possible de remplir votre déclaration d’impôt en ligne en lieu et place de la déclaration papier.

Déclaration des revenus sur formulaire papier ou en ligne

Généralement, durant le mois de février, chaque contribuable redevable de l’impôt luxembourgeois reçoit par voie postale à son domicile un formulaire papier de déclaration d’impôts ou une invitation pour déclarer ses revenus électroniquement à l’Administration des contributions directes.

Comment faire pour déclarer ses impôts en ligne ?

Pour déclarer vos impôts de manière électronique, rien de plus facile : rendez-vous sur le site de guichet.lu, sélectionnez votre statut  (résident ou non-résident) puis suivez les instructions.

Un tutoriel a également été mis en ligne par Guichet.lu, le guide administratif de l’Etat Luxembourgeois, pour vous accompagner, étape par étape, dans votre déclaration d’impôts. Guichet.lu propose également une vidéo explicative très concrète pour vous épauler durant toute votre démarche de déclaration de vos impots en ligne.

Attention, à bien respecter les délais de votre déclaration d’impôts. En cas de non respect, vous pourrez être redevables d’intérêts de retard et/ou d’une amende.

Déclaration d’impôts des résidents versus non-résidents et frontaliers

Les résidents sont des personnes ayant leur domicile fiscal au Luxembourg, en d’autres termes, leur résidence principale. Dans certains cas, si un résident perçoit des revenus dans un autre pays, il peut être soumis à une double imposition. Souvent, une convention bilatérale régit les conditions d’applications de cette double imposition. Renseignez-vous si vous êtes dans ce cas.
Le contribuable devra déclarer ses revenus mondiaux au niveau de l’administration fiscale luxembourgeoise, qui calculera un taux d’imposition mondial et les impôts dus.

Les non-résidents sont assimilés dans la grande majorité des cas aux frontaliers. Le paiement de l’impôt est prélevé à la source, c’est-à-dire, qu’il est retenu sur le salaire et payé in fine par l’employeur. A la fin de l’année, une déclaration est réalisée par le contribuable. Des corrections peuvent alors être réalisées donnant lieu à des compléments de versement ou des rétrocessions en fonction des autres sources d’impôts ou de déductions fiscales (assurances notamment).

Dans tous les cas, il est fortement recommandé de recourir à un expert fiscal, au moins pour les premières déclarations, afin de mieux maîtriser la fiscalité luxembourgeoise et les mesures applicables selon votre situation personnelle.

Autres impôts

Droits d’accises

Des droits d’accises ou taxes sont perçus sur un certain nombre de produits, dont le tabac, l’alcool, le carburant et le mazout de chauffage.
Ces taxes sont dues auprès du commerçant lors de la livraison et sont incluses dans les prix affichés.

Impôt foncier

L’impôt foncier est dû par le propriétaire sur tous les immeubles bâtis ou non bâtis. Il est payable chaque année auprès de la commune de résidence.
Son montant s’établit à quelques dizaines d’euros pour une maison

Taxe sur la valeur ajoutée

La taxe sur la valeur ajoutée est payée par le consommateur final et reversée par l’entreprise perceptrice à l’administration.
Elle est inclus dans le prix affiché ou doit être ajoutée dans le cas d’un prix affiché hors taxes (HT).
Le taux d’imposition général est de 17 %.
Les produits dits de nécessité bénéficient d’un taux plus bas selon le type de produit.