Fermer Publicité

Portrait d'ambassadeur : Sara Coggiola, d'Italie

Depuis quand êtes-vous au Luxembourg ?
Je vis ici au Luxembourg depuis 3 ans.

Quelle raison vous a amenée au Luxembourg ?
Nous sommes venus suite au travail de mon mari.

Quelles études avez-vous suivies et quelle est votre activité principale aujourd’hui ?
J’ai toujours été passionnée par les différentes cultures, du coup, j’ai étudié les langues étrangères. Aujourd’hui, je suis Coach interculturel. J’ai également un e-shop commercialisant des accessoires artisanaux éthiques et eco friendly pour enfants.

Pouvez-vous me décrire votre vie au Luxembourg en 3 adjectifs ?
Excitante, trépidante, gratifiante. Je peux ajouter un mot de plus ? Epanouissante ;)

Quel aspect du Luxembourg vous manquerait si vous quittiez le pays demain ?
Son pragmatisme et l’efficacité des services proposés, la propreté des espaces publics, et le sentiment omniprésent de sécurité.

Quel est votre quartier favori au Luxembourg ?
Je n’en ai pas spécialement, je les aime tous avec leurs différences.

Pourriez-vous donner une exemple de mot presqu’impossible à traduire dans une autre langue ?
Notre comédien et scénariste Roberto Benigni ( La vie est belle ) a déclaré dans une interview que le mot " allegria " appartient seulement aux Italiens et qu’il est impossible de le traduire. Je pense que d'une certaine façon, il a raison.

Pour quelle raison avez-vous décidé de rejoindre le Club des Ambassadeurs de Just Arrived ?
J’ai choisi de prendre part à ce projet de « famille élargie » au sein du Club des Ambassadeurs pour permettre aux autres familles en transition qui ont besoin d’aide d’avoir une place où nous pourrions les aider et répondre à leurs questions.

PORTRAIT CHINOIS 

Si vous étiez un pouvoir, quel serait-il ? Je serai un pouvoir optique, capable d’identifier comment converge ou diverge la lumière dans un miroir.

Si vous étiez un genre de livre ? Une tragicomédie, je suis souvent balancée entre deux humeurs.

Si vous étiez une saison ? La transition du printemps vers l’été.

Si vous étiez une épice ? De la noix de muscade, indispensable pour une bonne béchamel.

Si vous étiez des chaussures ? Des chaussures de tango, pas avec un trop haut talon, mais avec une petite touche exhubérante !

Chargement...