Fermer Publicité

Portrait d'ambassadeur : Karim du Pérou

Karim Gigler, ambassadrice du Pérou à Luxembourg

Just Arrived vous présente notre ambassadrice du Pérou, une femme qui porte les lumières de son pays dans son sourire ouvert et contagieux. 

Karim, depuis combien de temps êtes-vous à Luxembourg?

Mon mari, mon fils et moi sommes arrivés à Luxembourg il y a un peu plus d’ 1 an, le 29 décembre 2015 , presque à la veille de la nouvelle année, prêt pour un nouveau départ au cœur de l'Europe.

Quelle raison vous a emmené au Luxembourg?

Notre famille a déménagé à Luxembourg à l'appui de l'évolution de carrière de mon mari, qui nous a aussi rapproché de sa famille en Allemagne. En prenant cette décision, nous avons également considéré l'environnement sûr et sécurisé du Luxembourg comme un refuge pour notre fils adolescent. (et nous!) Pour survivre à ses années d'adolescence!

Quelles études avez-vous faites et quelle est votre activité principale?

J'ai obtenu un baccalauréat en affaires internationales de l'Université George Washington, à Washington en 1996, ainsi qu'une maîtrise en géographie axée sur le développement urbain, un programme conjoint entre King's College et SOAS à Londres en 2005. Nous avons résidé pour la dernière fois à Washington DC, où j'ai travaillé comme responsable des solutions d'affaires à la Banque mondiale (2013-2015), soutenant le changement institutionnel de sa plate-forme informatique vers un système social plus interactif, un pilier essentiel d'une stratégie plus large  visant à instaurer un changement de culture, à l'appui d'un plus grand partage des connaissances et de la transparence.
Avant ce travail (2010-2013), j'étais co-administratrice du Programme de bourses de la Banque mondiale, qui fournit des bourses d'études de niveau de master aux ressortissants des pays en développement, qui s'engagent à apporter leurs connaissances et leurs compétences techniques à leurs Pays d'origine.

Pouvez-vous me donner 3 adjectifs pour décrire votre vie au Luxembourg?

En fonction de la taille relativement petite de la ville, ma vie au Luxembourg est beaucoup plus calme. Grâce à son excellent système de bus et à notre accès rapide à quatre lignes de bus situées à seulement un pâté de maisons de notre appartement, notre capacité à nous déplacer dans la ville est facile et sans stress. Enfin, étant donné une culture de respect mutuel et un contrat social enraciné qui place un fort sentiment de confiance / responsabilité réciproque parmi ses citoyens, je me sens ici en sécurité. Je n'ai jamais craint d'être volée ou attaquée.

Quel aspect du Luxembourg manqueriez-vous si vous deviez partir demain?

Son caractère multi-culturel, qui n'est pas uniquement dû à l'afflux d'immigrants professionnels, mais aussi très largement favorisé dès l'enfance par le système éducatif, en faisant partie intégrante de son tissu culturel. Comme tous les enfants fréquentant le système scolaire public au Luxembourg apprennent le luxembourgeois, le français et l'allemand, et beaucoup en plus apprennent également l'anglais. Les conversations pour moi commencent souvent en français, mais je me tourne rapidement vers l'anglais, et parfois assez surprenant l'espagnol - que je considère mes langues maternelles. Il est étonnant d'être dans un contexte où il est si facile d'éveiller une conversation.

Quel est votre quartier préféré en Luxembourg?

J'ai beaucoup apprécié notre propre quartier, Limpertsberg, car il a un bon mélange de restaurants, y compris-Porta Nova, notre restaurant préféré de la famille, ainsi que Seppl où ils servent des hamburgers étonnants avec une belle sélection de bières allemandes, et Happ, un Scandinavie écologique endroit-et un accès facile à un grand parc, les courts de tennis publics et la bibliothèque de l'Université du Luxembourg, pour une lecture tranquille. Il est également pratique d'avoir une épicerie Cactus dans le quartier ouvert de 8 heures à 13 heures le dimanche et le système de bus public qui est facilement accessible dans tout le quartier.

Pouvez-vous me donner un exemple d'un mot dans votre langue maternelle qui est difficile à traduire dans une autre langue?

Le mot est «friolento» qui signifie être fortement sensibilisé aux basses températures et une tendance à se sentir facilement froid.

Pour quelle raison vous avez décidé de vous joindre au JUST ARRIVED Ambassador Club?

Je crois fermement au pouvoir de la communauté qui peut veritablement changer notre vie. Compte tenu de la petite échelle du Luxembourg, il n'est pas loin d'appeler les autres membres du club de "mes voisins". De plus, le partage des expériences rassure. Le partage assouplit une partie de l'inconfort au-delà du processus psychologique de s'installer, en fournissant des conseils pratiques et un guide de survie sur la façon de faire face aux particularités du Luxembourg.
La rencontre avec ceux qui sont ici depuis plus longtemps, me donne l'espoir que je vais également atteindre un point de se sentir résolu, et d'être en mesure d'appeler le Luxembourg "ma maison".   Aussi, en tant que membre actif du tissu social de la communauté luxembourgeoise, qui est à 43% internationale, je commence à me sentir de plus en plus luxembourgeoise.

 

PORTRAIT CHINOIS  ...

Si vous étiez une puissance, que seriez-vous? La versatilité aquatique --- avoir la possibilité de vivre dans l'eau, ainsi que sur la terre, un amphibien humain !  J’adore la plongée avec tuba !  J'aimerais explorer de l'intérieur l’océan, un univers qui reste encore inconnu.

Si vous étiez un livre, quel genre seriez-vous?
Je serais un livre appartenant au genre du réalisme magique. Je ressens avoir vécu une histoire vraiment intéressante jusqu’à présente. Je suis donc en attente d’un final poétique !

Si vous étiez une saison, que seriez-vous?
L'été aux tropiques : tempêtes luxuriantes, imprévisibles, et encore beaucoup à découvrir.

Si vous étiez une épice, que seriez-vous?
Aji Amarillo (un poivre très piquant originaire du nord du Pérou), qui est assez épicée et un ingrédient clé pour le « ceviche » de Sullana, ma ville natale, dans le nord du Pérou.

Si vous étiez une paire de chaussures que seriez-vous?
Des « flip-flops ». La chose, la plus proche à être pieds nus. Par leur nature sont ouvertes comme moi. Enfin, les « flip-flops » sont les chaussures les plus simples et peuvent facilement et spontanément être mis et enlevées !

Le Club des Ambassadeurs Just Arrived recrute. VOus êtes intéressé(e) ? Cliquez ici

Chargement...