Fermer Publicité

Le roaming, comment bien gérer son budget ?

A l’heure où les smartphones se développent à une vitesse grand V et où les services de nos opérateurs téléphoniques deviennent de plus en plus pointus, une problématique demeure : le roaming.

En effet, le roaming fait de plus en plus parler de lui en Europe. En passe d’être supprimé l’année prochaine, celui-ci reste cependant encore d’actualité jusque 2017. Mais comment fonctionne-t-il ? Quelle évolution va-t-il subir ? Comment gérer sa consommation à l’étranger et éviter les mauvaises surprises ?

Pour répondre à ces questions, Monsieur Camara, directeur Marketing chez Tango, nous a accordé une interview.

Monsieur Camara, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est exactement le Roaming ? Pourquoi payons-nous des frais de roaming ?

Les frais de roaming sont les frais supplémentaires que vous avez à payer lorsque vous utilisez un réseau étranger. Par exemple, lorsqu’une personne titulaire d’un abonnement luxembourgeois passe des appels ou envoie des SMS à partir de la France, des frais supplémentaires lui seront facturés. C’est ce qu’on appelle le « roaming ». Ces frais sont justifiés par le fait que lorsqu’un abonné Tango passe des appels en France, par exemple, l’opérateur français utilisé facturera ensuite des frais supplémentaire à Tango. Notre client sera donc, lui aussi, surtaxé. Actuellement, ces frais de roaming sont d’usage partout dans le monde. Mais les choses vont bientôt changer…

En effet, beaucoup d’articles parlent de la suppression à venir des frais de roaming dans de nombreux pays. Où en est la situation au Luxembourg ? Quelle évolution constatons-nous ?

Le Luxembourg, est soumis à la régularisation de la Commission Européenne, et est donc obligé, comme les autres membres de l’Union, de se plier aux règles de la commission vis à vis du roaming. Cependant, au fil du temps, on constate une réelle diminution du prix des frais de roaming en Europe, et ce, chez tous les opérateurs. La tendance générale montre que désormais, les frais de roaming se démocratisent et coûtent bien moins cher qu’auparavant. Par exemple, chez Tango, il est possible de ne facturer que 5 centimes de plus par minute, et 2 centimes de plus par SMS en comparaison au prix d’un appel ou SMS national, ce qui est minime et bien plus abordable qu’il y a dix ans. Dès l’année prochaine, la Commission Européenne instaurera la suppression complète de cette petite surcharge imposée au consommateur, et supprimera officiellement les frais de roaming. Les dates et modalités de cette suppression restent cependant encore à définir. Cela ne veut en aucun cas dire que les communications seront gratuites, mais bien qu’elles ne seront plus surtaxées et correspondront alors au tarif national.

Quels conseils donneriez-vous aux consommateurs pour éviter de mauvaises surprises dues à d’éventuels (gros) frais de roaming ?

Concernant les frais de roaming, tout est facilement maîtrisable en termes d’appel et de SMS, le seul risque à ce jour est l’utilisation du data lorsqu’on utilise Internet à l’étranger. C’est principalement à cela qu’il faut faire attention. Lorsque nous envoyons des messages ou téléphonons, il est très simple pour nous d’avoir conscience de notre consommation. Par contre, lorsque nous utilisons Facebook, Youtube ou que nous jouons à Pokemon Go par exemple, il est parfois bien plus difficile pour nous de prendre conscience de la consommation de datas que cela engendre

Pour éviter les mauvaises surprises à nos clients, nous conseillons premièrement de télécharger l’application My Tango, qui donne la possibilité de surveiller sa consommation au jour le jour. Deuxièmement, nous fournissons un service de « roaming data control » via l’app « My Tango » permettant de fixer un seuil maximal de dépenses de frais de roaming dans son forfait. Combinés, ces deux services permettent de gérer et de limiter vos dépenses en frais de roaming, et donc de ne pas dépasser votre budget.

Existe-t-il des simulateurs permettant de calculer nos frais d’abonnement téléphonique ?

Bien sûr ! Sur notre site Internet nous mettons à disposition un calculateur gratuit permettant d’obtenir une estimation de vos frais de roaming, mais aussi et surtout une recommandation quant à l’abonnement le plus adapté à vos besoins. Par exemple, pour une personne ayant une très faible consommation, notre simulateur lui conseillera d’utiliser le prix à la minute car, comme expliqué précédemment, la surcharge est très faible tandis qu’une personne ayant une consommation bien plus importante se verra conseiller des options permettant de réduire encore davantage ses frais de roaming.

En attendant la suppression du Roaming, existe-t-il des forfaits avantageux pour les frontaliers et les personnes qui voyagent souvent à l’étranger ?

Oui bien sûr ! Par exemple, lorsque quelqu’un part en vacances ou en déplacement professionnel et pense faire une utilisation massive de son téléphone, surtout en termes de datas, nous avons une option à la journée appelée « Vodafone Voyager » qui, pour 3,50euros par jour, offre 500 Mb de volume Internet. Pour un prix unitaire très abordable, la personne peut donc bénéficier, au jour le jour, d’un accès à Internet à l’étranger mais également d’appels et de SMS, le tout à très faible coût.

Pour les personnes qui passent souvent les frontières et ont besoin de pouvoir facilement rester en contact avec leurs amis et famille à l’étranger ou même pour les frontaliers, il existe également les produits « Tango Smart L » et Tango Smart « XL », incluant déjà le roaming et les appels vers l’international. Ces forfaits sont intéressants car, à partir de 25 euros par mois, le consommateur a accès aux appels et SMS illimités en Europe ainsi qu’à un volume de data allant de 5 GB à 20 GB par mois en national et de 5 GB à 20 GB par an en roaming en fonction des abonnements. C’est donc très avantageux !

Bien sûr, chaque client est cordialement invité à utiliser notre simulateur en ligne pour identifier le forfait qui lui conviendra le mieux, ou à se rendre en point de vente afin de se faire conseiller par un de nos collaborateurs.

Chargement...